6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 16:51

 

 

Quand les déchets ont un public…

 

P1010578Brrr… Il ne faisait pas chaud sur le parking d’Arc en Ciel à Couëron. Nettement en dessous de zéro. Heureusement, il y avait la chaleur amicale des Passion’Nantes.

 

36 , 37, 38… Il en manque un. Il a dû s’égarer et ne pas s’y retrouver parmi ses étoiles... Mais grâce aux portables, il nous rejoindra vite.

 

9 721, 9 722, 9 723…En franchissant le portillon, nous sommes comptés. En ce mois de décembre, nous approchons des 10 000, ce nombre de personnes – beaucoup de scolaires - qu’Arc en Ciel accueille chaque année. Impressionnant quand on pense qu’il s’agit de « visiter » des déchets.

 

P1010574Du moins le croyons-nous. Certes, ce sont bien des déchets qui chaque jour arrivent ici par tonnes, mais, sauf pour une relativement faible quantité, ce ne sont plus tout à fait des déchets qui en sortent.

 

Un concentré de technologies de pointe mises entre les mains de 140 personnes concourt à faire du déchet une « ressource ». Non seulement l’entreprise est rentable, mais elle se donne pour objectif de « valoriser »  le déchet. C’est le défi qu’en 1990 Nantes Métropole a demandé à Arc en Ciel de relever.

 

C’est bien ce que nous expliqueront, avec beaucoup de compétence,

Dominique et Fabienne, P1010572nos deux guides. Ce terme est un peu réducteur.

 

Car l’une et l’autre ont aussi fait preuve d’un sens pédagogique particulièrement aiguisé.

 

Nous le constaterons sans tarder en retrouvant l’atmosphère, à la fois studieuse et bon enfant, de la classe, ou de l’amphi.  « Voici cinq objets. Déterminez pour chacun d’eux la durée de vie : 5 ans, 100 ans, 500 ans, 1 000 ans, 4 000 ans ». Les réponses fusent dans un gentil brouhaha. Après correction des épreuves, on passe à cet autre exercice. « Voici vos déchets ménagers, ceux de votre vie de tous les jours. Répartissez-les entre le sac des recyclables et celui des non recyclables ».

 

 

P1010586Là encore, pas si simple ! Des erreurs et bien des tâtonnements. Cela prouve que nous avons encore des efforts à faire. Et ces efforts seront à la fois bons pour ces deux mamelles de l’environnement que sont l’écologie et le développement durable, et profitables… pour Arc en Ciel. Cela lui facilitera singulièrement le travail. (On comprend tout « l’intérêt » des visites pédagogiques).

 

Valoriser les déchets, c’est donc d’abord les trier. Ce qui n’est pas une mince affaire. Nantes produit chaque année 300 000 tonnes de déchets, soit l’équivalent de 6 tours Bretagne ! Et c’est là où Arc en Ciel montre son savoir-faire d’avant garde et devient une référence européenne. La combinaison astucieuse d’automates intervenant méthodiquement permet de reconnaître, de sélectionner et de séparer les différentes familles de matières recyclables.

 

Munis d’audiophones, nous parcourrons le site. Sur 84 tapis de convoyage, les déchets nous présenteront leur cavalcade, passant successivement par des trommels, des extracteurs magnétiques ou par courant de Foucault, des cribles balistiques, des séparateurs aérauliques, des trieurs optiques. Tour à tour, ils sont aspirés, spectographiés, éjectés, calibrés…

 

Résultat : sur le centre de tri des collectes sélectives des ménages, le taux de captage des matières recyclables atteint 97%.

 

Vous avez dit « valorisation » ? Voici quelques exemples.

 

16 800 tonnes de verre triés, cela équivaut à 37 millions de bouteilles de 75 cl.

1 670 tonnes d’acier triés, cela équivaut à 2 400 voitures (600 kg d’acier pour un voiture d’une tonne).

23 000 tonnes de papier triés, cela équivaut à 96 millions de boîtes à chaussures.

Ou encore : 90 cannettes recyclées, cela correspond à la quantité de métal nécessaire à la fabrication d’un vélo.

 

P1010598Sur les 300 000 tonnes de déchets collectés en 2009, la valorisation énergétique représente 48%, la valorisation matière 21%, la valorisation organique 12%, la valorisation en remblai 11%. Reste 8% qui seront enfouis.

 

La combustion des déchets produit en électricité l’équivalent de la consommation annuelle des trams nantais. (Un réseau de canalisations aériennes approvisionne l’usine voisine d’Arcelor Mittal en vapeur sous pression pour alimenter son process industriel par une énergie non fossile.

 

Ultime étape de cette instructive matinée, la visite à quelques encablures, sur Saint Herblain, de la plate forme de valorisation biologique d’Arc en Ciel, là où sont compostés plus de 40 000 tonnes par an de déchets végétaux. Sous des hangars à ciel ouvert, la transformation dure trois mois. Au cœur du compost, la température atteint 70°… La production grossière est principalement vendue aux communes et la production fine aux particuliers (11 € la tonne).

 

Le déjeuner sera le bienvenu. Le Relais du Bac à  Indre  nous aura aussi permis de nourrir notre regard du spectacle de la Loire.

 

Merci Maurice pour les informations   .

Published by Passion'Nantes - dans Passion'Nantes

Agenda des prochaines visites

mardi 07 mar 2017: Pornic

jeudi 11 mai 2017 : Saumur Cadre Noir

jeudi 08 juin 2017 : Lohéac musée automobile

mardi 10 oct 2017:  Les Pépinières de l'Erdre

mardi 14 nov 2017: L'opération Chariot (St Nazaire)

 

 

 

Visites : réponse aux invitations